en quelques mots


Pour accompagner votre (En partenariat avec www.les-accords-mets-vins.com)

Des girolles : L’automne est la période idéale pour tester de beaux accords mets-vins avec les champignons, et pourquoi pas des girolles. Ce champignon est subtil ; ses arômes de pêche, d’abricot et de noisettes sont très délicats… Ils seront bien mis en valeur par des vins minéraux et fruités, un sauvignon de Touraine ou un chardonnay du Mâconnais par exemple. Ardoneo vous recommande les 3 vins ci-dessous pour accompagner vos girolles.

Un lapin aux pruneaux : Les plats d'automne, ce sont les plats en sauce, chaleureux et réconfortants. Le lapin aux pruneaux fait partie de ces classiques dont on se lasse pas. La richesse du plat, avec des notes légèrement sucrées, fonctionne à merveille avec des vins de la vallée du Rhône ou encore d'Espagne, suffisamment puissants pour répondre au plat avec des notes gourmandes de pruneaux et de fruits noirs. Ardoneo vous recommande les 3 vins ci-contre pour accompagner votre lapin aux pruneaux.

Un foie gras mi-cuit : Le foie gras, plat de Noël par excellence, possède une texture grasse, douce et ses arômes sont souvent assez subtils. Aussi conseillons-nous d'éviter les vins moelleux trop jeunes ou trop puissants qui vont avoir tendance à écraser ce plat délicat ; n'hésitez pas à aller sur des demi-secs ou des secs très fruités de la Vallée du Rhône par exemple pour mettre en valeur ses parfums.

L'agneau : L'agneau est une viande douce, savoureuse et délicate. Elle doit se faire accompagner de vins rouges élégants, équilibrés dont les tannins sont fondus pour respecter sa complexité et sa délicatesse. Retrouvez ici une grande sélection de vins bio pour accompagner votre agneau.

Un chapon de Noël : Le chapon est le mets traditionnel de Noël. Une viande délicate, plus grasse que le poulet, goûteuse mais dont les saveurs restent discrètes. Dès lors, les vins proposés devront être travaillés sur la finesse, le fruit et la minéralité ; ils sauront ainsi s'effacer pour mettre en valeur le plat. Retrouvez et achetez le meilleur du vin bio sur le site Ardoneo. Un Irancy du domaine Dauvissat, un Sancerre du domaine Vacheron ou encore un Côte de Castillon du Clos Puy Arnaud seront d'heureux compagnons pour ce plat. Retrouvez ici une grande sélection de vins bio pour accompagner un chapon de Noel.

Un fromage de chèvre : Le plateau de fromages est souvent mal associé avec les vins pour plusieurs raisons, la principale étant que la diversité des fromages souvent proposés fait que choisir un vin qui se marierait avec tous se révèle être plus que compliqué. Nous conseillons donc de constituer un plateau de fromages autour d'un thème, ici, le fromage de chèvre, pour choisir un vin adéquat. Vous avez le choix dans la grande diversité de ce type de fromages. L'idéal est d'aller sur un blanc vif, pur, élancé, comme un Sancerre ou un Pouilly fumé, bref à base de sauvignon. Pour les amateurs de rouges, choisissez un rouge léger, frais et tendu, comme ce Côtes d'Auxerre que nous proposons ou un pinot noir d'Alsace.

Un fromage persillé : Les fromages persillés, tels le Roquefort, la Fourme d’Ambert ou le Saint-Agur, sont des fromages puissants à forte personnalité. L'erreur consisterait à les associer à un vin rouge qui, même puissant et tannique, ne pourrait pas faire face à ce type de fromages. Allez plutôt chercher un vin moelleux qui va adoucir le fromage, un vin à base de chenin, par exemple un Vouvray, un Montlouis, mais vous pouvez aussi choisir un Maury du Mas Amiel, un Porto ou encore un Sauternes ou un Jurançon. Retrouvez ici une grande sélection de vins bio pour accompagner un fromage persillé.

Une quiche lorraine : Réfléchir à un accord mets - vin ne veut pas dire forcément se pencher sur un grand plat, mais peut également signifier se faire plaisir autour de bons petits plats du quotidien. Prenons la quiche lorraine, la vraie, faite maison, et non l'industrielle : elle est un véritable régal et mérite un peu d'attention pour être correctement associée à un vin. À base de fromage et de lardons, elle nous fera choisir un vin du Jura, comme ce chardonnay de Jacques Puffeney par exemple si vous aimez les blancs ou un vin rouge fruité et léger comme ce Brouilly de Pierre et Marie Chermette ou ce Bourgueil, Trinch, de Catherine et Pierre Breton.

Du saumon : Le saumon est un poisson devenu désormais assez courant, tant en ce qui concerne le saumon frais que le saumon fumé. S'il en existe souvent de médiocres, un saumon de qualité mérite un peu d'attention pour bénéficier d'un bel accord mets - vin. La chair du saumon est plutôt grasse et le poisson est assez délicat. Aussi, nous vous conseillons de vous orienter vers un vin blanc sec, à base de sauvignon ou de chardonnay provenant d'un terroir très minéral. En revanche les blancs trop puissants ou trop gras sont déconseillés car ils viendraient écraser et alourdir le poisson. Retrouver ci dessous 3 vins à marier avec un joli poisson.

Du saumon : Le saumon est un poisson devenu désormais assez courant, tant en ce qui concerne le saumon frais que le saumon fumé. S'il en existe souvent de médiocres, un saumon de qualité mérite un peu d'attention pour bénéficier d'un bel accord mets - vin. La chair du saumon est plutôt grasse et le poisson est assez délicat. Aussi, nous vous conseillons de vous orienter vers un vin blanc sec, à base de sauvignon ou de chardonnay provenant d'un terroir très minéral. En revanche, les blancs trop puissants ou trop gras sont déconseillés car ils viendraient écraser et alourdir le poisson. Retrouver ci dessous 3 vins à marier avec un joli poisson.

Des huîtres : Les huîtres ne sont pas un mets simple à accorder car l'iode peut être plus ou moins prononcé et les usages d'ajout de citron ou de vinaigre à l'échalote par exemple peuvent rendre certains bons accords très désagréables. Nous préférons donc la dégustation d'huîtres nature pour ne pas modifier le produit. Nous conseillons bien sûr le Muscadet, compagnon idéal de beaux crustacés. Pour varier les plaisirs, vous pouvez aussi vous laisser tenter par des mousseux de Muscadet peu dosés ou un Champagne nature. Enfin, un sauvignon ou un chardonnay jeune et vif seront aussi très à l'aise.

Un bœuf bourguignon : Le bœuf bourguignon fait partie du patrimoine français. Ce plat goûteux assure le bonheur des convives en plein hiver, quand l'âme a besoin de se réchauffer. Viande rouge, légumes, pommes de terre et sauce au vin donnent un plat riche qu'il faudra tenter d'allier avec un vin à la fois puissant, pour faire face au goût du plat, et suffisamment frais et digeste pour ne pas l'alourdir. Un grand Bourgogne, un Gevrey-Chambertin premier cru par exemple, répond à cette définition, mais aussi un Côtes du Rhône nord comme un Saint-Joseph ou un Crozes-Hermitage, entre autres. Enfin, quelques vignerons atypiques comme Marcel Richaud, qui recherchent fraîcheur et digestibilité dans leur vin de soleil, peuvent être choisis. Retrouvez ici une grande sélection de vins bio pour accompagner un boeuf bourguignon.

Des œufs meurettes : Les œufs meurettes font partie des petits plats simples mais tellement goûteux qu'on aurait tort de les oublier. Rappelons la base de la recette : des œufs, de l'oignon, de l'échalote, du vin rouge et des lardons, auxquels on ajoute des croûtons et du beurre. Le plat est riche : le vin, blanc de préférence, va le rendre digeste. L'idée est donc d'aller sur un blanc minéral, type chardonnay de Chablis ou du Mâconnais par exemple, comme un Viré-Clessé.

Des crêpes sucrées : Pour les crêpes de la Chandeleur, au goûter, qu'est ce qu'on sert ? Pour ma part, je déconseille les moelleux qui ajoutent du sucre à des crêpes sucrées. Allez soit sur des demi-secs, soit sur des boissons ou des vins peu sucrés. Je pense bien sûr aux cidres et poirés d'Éric Bordelet qui font merveille sur les crêpes ; c'est aussi l'occasion de découvrir un chenin de Loire pétillant et sucré vinifié par la Tour Grise... Il ne vous laissera pas indifférent grâce à ses arômes de pomme et de poire très gourmands !

Un poulet basquaise : Le poulet basquaise est un plat à base principalement de poulet, d'oignons, d'ail, de tomates et de poivrons. Il va sans dire que le plat a de la personnalité. Nous choisirons donc un vin assez puissant et tannique pour face au gras de la sauce, ce qui vous laisse un large choix. Choix local tout d'abord avec un bon Irouléguy comme ceux du domaine Arretxea ; vous pouvez aussi partir sur un rouge bordelais, un Médocain ou ce Côtes de Bourg du domaine des 3 Petiotes, puissant, racé et digeste ; enfin, un Chinon de Loire de haute tenue, comme ce Clos de Turpenay du château de Coulaine, saura vous ravir.

Un coq au vin : Parmi les plats d'hiver qui réchauffent le cœur et les corps, le coq au vin est une valeur sûre. Composé d'un coq bien évidemment, mais aussi de vin rouge, de poitrine de porc, de beurre, de champignons, d'oignons et d'ail, ce plat est riche et savoureux. Pour faire face à cette puissance de goût, vous devez opter pour un vin rouge puissant et tannique. Vous avez par exemple le choix entre un Gevrey Chambertin (bio de préférence) qui, grâce à sa puissance et sa bonne acidité sera un compagnon idéal et un Madiran ou un Châteauneuf-du-Pape qui seront très à l'aise avec ce plat.

Un risotto aux champignons : Le risotto est un délice de la cuisine italienne. C'est un plat à lui tout seul et il ravit les plus fins gourmets. Nous proposons ici un accord mets-vins pour un risotto végétarien : un risotto aux champignons, de Paris ou aux cèpes en fonction de votre budget. Le risotto se compose de riz bien sûr, d'oignons, de vin blanc, de bouillon, de mascarpone, de parmesan et de champignons dans le cas présent. L'idée est de répondre au goût du champignon en restant sur les mêmes arômes de sous-bois dans le vin. Nous conseillons des vins un peu évolués comme un Rioja réserva, un Pessac-Léognan ou un Pernand-Vergelesses par exemple.

Un chevreuil grand veneur : Le chevreuil sauce grand veneur est un plat de patience qui demande de longues heures de marinade et de cuisson. Mais la richesse et la complexité des parfums valent bien ce long travail. Il s'agit ici d'un plat à forte personnalité et très aromatique. Le vin, nécessairement rouge, qui l'accompagnera devra avoir du caractère ! C'est ainsi qu'un Cahors, par exemple, saura bien répondre au plat, tout comme un grand Bourgogne, tel un Pommard ou un Clos de Vougeot ; enfin un Pomerol d'un beau millésime sera aussi un compagnon parfait. Retrouvez ici une grande sélection de vins bio pour accompagner un chevreuil grand veneur.

Un cassoulet : Le cassoulet est un plat riche et généreux. Tant de générosité doit absolument être accompagnée d'une belle bouteille. Ce flacon, qui sera rouge, va vous aider à digérer le côté gras du plat. Vous allez donc choisir un vin tannique et puissant pour " casser " la graisse de canard. Vous avez un large choix parmi des vins du Sud-Ouest, un Cahors ou un Maridan par exemple. Mais vous pouvez aussi aller sur un Côtes de Bourg à forte proportion de malbec ou un Minervois de Jean-Baptiste Senat. Découvrir l'univers du href="http://www.vin-bio-ardoneo.com/">vin bio sur ardoneo.

Un osso bucco : L'osso bucco de veau est un plat délicat et fruité. Le veau est accompagné de sauce tomate, de bouquet garni, d'orange (écorce et jus), entre autres. Il conviendra donc de rechercher un vin bio de préférence, fruité et délicat pour respecter les arômes du plat. Un Barbera du Piémont conviendra ainsi parfaitement, mais vous pourrez aussi vous laisser tenter par un cru du Beaujolais, un Brouilly par exemple, ou un vin du Languedoc provenant d'un terroir " frais ", comme un Saint-Chinian de Canet Valette.

Un gâteau au chocolat : Le gâteau au chocolat est sans doute le dessert préféré des petits et des grands. Nous parlons ici de gâteau au chocolat maison, réalisé avec un grand chocolat d'au minimum 70% de cacao. Pour rappel, le chocolat est un mélange de fèves bien sûr, de sucre, de lait et de quelques aromates ; la torréfaction va donner des goûts très variés aux différents crus de cacao. Le mariage avec le cacao est difficile compte tenu de sa saveur très puissante. Éviter le Champagne et les vins blancs qui vont raidir le chocolat. L'idéal est d'aller sur des vins doux naturels ou des vins mutés comme les Porto, Maury, Banyuls par exemple. Moins connu mais tout aussi grand, le Maydie, issu de tannat, cépage typique du Madiran, qui réalise l'un des plus beaux accords avec le chocolat. Retrouvez ici une grande sélection de vins bio pour accompagner un gâteau au chocolat.

Des pâtes bolognaises : Les pâtes bolognaises sont un mets délicat à marier à cause de la tomate qui n'est pas vraiment l'amie du vin... Nous vous conseillons d'aller sur des vins souples, peu tanniques et fruités afin que la tomate ne raidisse pas le vin. Choisissez par exemple un Bourgogne village, un Beaujolais, un pinot noir d'Alsace pour leur côté fruité et souple. Côté italien, vous pouvez choisir un Dolcetto, très fruité sur des arômes de fraises : il surprendra vos convives fera un bel accord mets-vin.

Un tian de légumes : À l'approche du printemps, il est temps de reparler des plats ensoleillés qui nous attendent l'été. Comment résister à un tian de légumes ? Tomate, courgette, aubergine, thym, oignon, ail, laurier, basilic... Riche en saveur, le tian de légumes se mariera bien avec un joli blanc sec. Un Jurançon sec par exemple, ou, plus aromatique encore, un Côtes de Provence blanc du château les Annibals qui vous garantira du soleil dans le verre ! Pour les amateurs de rouges, choisissez un rouge léger comme un Bourgueil ou un Languedoc sur le fruit et peu tannique.

Une daube provençale : Une daube provençale se compose de bœuf, d'oignon, de thym, d'ail mais aussi et surtout d'olives noires et de vin rouge. Pour cet accord mets-vins, je vous propose de jouer sur les arômes de thym et d'olives que l'on peut retrouver dans certains vins sudistes. Je vous conseille donc un Côtes du Rhône rouge, un Gigondas ou Vacqueras du domaine Montirius par exemple. Vous pouvez aussi vous orienter vers un vin du Languedoc-Roussillon comme cette cuvée Montpeyroux du domaine d'Aupilhac qui sera parfaite sur ce plat. Dégustez le vin est une fête du domaine Elian Da Ros pour accompagner une daube provençale.

Une salade de pâtes au saumon : Lorsque les beaux jours reviennent, il est temps de réfléchir aux mets d'été qui nous attendent, et aux vins qui vont avec ! La salade de pâtes au poisson, au saumon dans le cas présent, est une valeur sûre d'un été réussi ! Le saumon est un poisson un peu gras à la chair délicatement parfumée. On peut accompagner cette salade de basilic, sésame, roquette, brocolis, pousses d'épinards par exemple. Nous choisirons un vin blanc, frais, fruité et sec, un blanc de Loire par exemple comme ce magnifique Saumur blanc de Thierry Germain ; mais vous pouvez aussi sortir des sentiers battus et choisir cette découverte des VDP des Côtes de Lastours, Garrigues, d'un fruité ensoleillé mais disposant de beaucoup de fraîcheur. Un très joli rapport qualité/prix.

Un couscous : Le couscous est un plat d'Afrique du Nord qui comprend de nombreux ingrédients : semoule, pois chiches, mais aussi courgettes, oignons, carottes, navets, tomates et viandes (agneau ou poulet), entre autres. Ce plat complet et riche est relevé d'épices. Ces épices, qui parfument le plat, demandent des vins puissants sans être trop tanniques afin qu'elles ne se raidissent pas à leur contact. Nous irons donc vers des vins de soleil, Côtes du Rhône ou Languedoc par exemple, sans choisir des monstres de puissance. Plaisirs du domaine de Montplézy serait un bon choix, tout comme le Minervois de J-B. Senat, la Nine par exemple.

Des travers de porc au miel :

Un poulet au curry et lait de coco : Le poulet au curry et lait de noix de coco est un classique de la cuisine asiatique. Un plat, plein de saveur grâce au curry et au lait de coco bien sûr mais aussi au gingembre, à la tomate, aux oignons... Sur ce type de plat aromatique mais pas très épicé, en termes d'accord mets-vins, je conseille soit un blanc d'Alsace, un Gewürztraminer bio par exemple du domaine Stœffler ou un Cairanne blanc du domaine Richaud, deux vins très aromatiques sur des notes de fruits exotiques. Pour les amateurs de vins rouges, j'opterai pour un Bourgogne fruité, comme ce Santenay premier cru du domaine Muzard, fruité, aux tannins souples.

Une salade de fraises : L'été s'installant, c'est le temps des fraises et des fruits rouges qui arrive. Quoi de plus agréable que de finir un repas par une salade de fraises, que vous pouvez agrémenter de menthe mais aussi d'autres fruits rouges comme la groseille ou la framboise par exemple. Pour accompagner cette salade de fraises, choisissez un vin frais, pétillant qui va se décliner sur des notes de fruits rouges comme Moussamoussette du domaine Mosse, Zéro Pointé de la Tour Grise. Si vous préférez les vins tranquilles, découvrez le fabuleux Rosé d'Un Jour de la ferme de la Sansonnière. Une grande gourmandise vous attend !

Un soufflé au fromage : Le soufflé au fromage revient quelque peu à la mode ces temps-ci auprès de ceux qui acceptent de prendre le risque de rater un plat quand ils reçoivent leurs invités : le fameux soufflé qui ne monte pas. Quant à ceux qui se sont suffisamment entraînés, il savent qu'il est préférable de partir avec un comté fruité plutôt qu'un gruyère, souvent moins parfumé. Pour accompagner ce plat léger en texture mais un peu gras, il faut s'orienter vers un blanc sec, très sec. Un Sancerre bio du domaine Vacheron par exemple, un Saint-Bris du domaine Goisot ou encore un Chablis du domaine V. Dauvissat seront des partenaires idéaux.



Les appellationsDomaine FouassierChampagne Larmandier BernierMas AmielChateau Planquette


Site édité par Vin Bio Ardoneo